Faut-il remplacer sa chaudière au fioul ?

Faut-il remplacer sa chaudière au fioul ?

1 septembre 2022 Non Par admin

De nombreux foyers sont encore aujourd’hui chauffés avec une chaudière au fioul. L’objectif à long terme est de retirer définitivement de la vente les chaudières au fioul pour les remplacer par des chaudières à condensation, des pompes à chaleur etc.

La chaudière au fioul est un appareil de chauffage central qui fonctionne avec une énergie fossile (fioul, charbon, etc.) et qui produit donc du gaz à effet de serre. Le fioul est un combustible qui a l’avantage de présenter des rendements élevés (de 80 à plus de 90 %) par rapport aux autres types de chauffage central.

Il existe deux types de chaudières au fioul :
La chaudière au fioul basse température qui utilise une faible quantité d’énergie pour produire de la chaleur. Son rendement est compris entre 75 et 85 %.
La chaudière fioul à condensation est plus performante. Elle peut être utilisée comme chauffage central ou pour chauffer de l’eau chaude sanitaire. Son rendement varie entre 90 et 110 %.

changer sa chaudière au fiuol bonne chose ou pas.

Quelle chaudière pour remplacer une chaudière au fioul ?

Pour remplacer sa chaudière au fioul, vous pouvez opter pour la chaudière à condensation qui est le système le plus efficace en termes d’économie et de rendement. Elle est capable de restituer la chaleur contenue dans les fumées, pour un fonctionnement optimal. Son principe est simple, elle récupère la chaleur des fumées pour préchauffer l’eau de retour dans le circuit de chauffage.

La chaudière à haute performance énergétique (HPE) est une chaudière qui consomme peu d’énergie pour produire une chaleur de haute qualité. Elle permet de réaliser jusqu’à 30 % d’économies sur la facture de chauffage.

renovation salle de bain montpellier
Voir l’article :
Comme toute autre pièce de la maison, la salle de bain procure…

Quelles aides pour changer de chaudière fioul en 2022 ?

Pour encourager les Français à changer leur chaudière à fioul, l’Etat a mis en place des dispositifs d’aide :

  • MaPrimeRénov’. Cette prime permet de financer les travaux de rénovation énergétique. Le montant des aides varie selon les revenus et le lieu d’habitation.
  • L’éco-prêt à taux zéro (Eco PTZ) est un prêt à taux zéro qui vous permet de financer les travaux de rénovation énergétique. Son montant est variable selon votre niveau de ressources, la nature des travaux et le lieu où ils sont réalisés. Il peut atteindre 30 000 € pour une rénovation globale, jusqu’à 10 000 € pour un bouquet de travaux.
  • Les subventions des fournisseurs d’énergie (Total, EDF, Engie) ou de collectivités locales (commune, département).
  • Le chèque énergie.
  • Les aides d’Action Logement (prêt à 1 % pour financer les travaux de rénovation énergétique, cumulable avec MaPrimeRénov’ et l’éco-prêt à taux zéro).
  • La TVA à 5,5 %, la prime énergie ou les aides de l’Anah (Agence nationale de l’habitat).
  • Les aides à la rénovation énergétique mises en place par le Ministère de la transition écologique et solidaire.

Quand sera interdit le chauffage au fioul ?

La loi Énergie et Climat a interdit l’installation de chauffage au fioul en France à partir du 1er janvier 2022. Le décret d’application de cette mesure est paru le 24 décembre 2019.

Le décret interdit l’installation de nouveaux appareils utilisant les combustibles solides. Il prévoit toutefois que certains systèmes de chauffage utilisant une énergie renouvelable ou des pompes à chaleur (autres que air/air) peuvent continuer à être installés.

Le chauffage au fioul sera donc interdit en France métropolitaine à partir du 1er janvier 2022, sauf dans les cas suivants : installation d’un équipement utilisant une source d’énergie renouvelable, pompe à chaleur et système de chauffage fonctionnant à l’énergie solaire.

Combien coûte une chaudière à granulés ?

Le prix d’une chaudière à granulés dépend de plusieurs critères :

  • La puissance du poêle (de 15 kW à plus de 70 kW). Plus la puissance est élevée, plus le prix est élevé.
  • La taille de l’installation (en fonction du nombre de pièces à chauffer et de la puissance nécessaire). Plus le logement est grand, plus la chaudière doit être puissante.
  • Le type de chauffage utilisé (en fonction du combustible utilisé et de la performance souhaitée).
  • La marque et le modèle du poêle. Plus le poêle est haut de gamme, plus le modèle est cher. Les chaudières les plus performantes peuvent coûter jusqu’à 2 000 euros, contre 600 € pour les modèles moins onéreux.