Intégrer les rénovations dans le prêt immobilier

Intégrer les rénovations dans le prêt immobilier

juillet 1, 2019 Non Par admin

Plusieurs personnes optent aujourd’hui pour un achat d’un bien déjà bâti pour éviter des dépenses superflues lors d’une éventuelle construction. Néanmoins, il peut arriver que des travaux de rénovation soient à l’ordre du jour, et ce, surtout,quand on achète dans l’ancien. Sur ce, peut-on inclure ces frais dans le crédit immobilier.

Intégrer les travaux dans le prêt

Le crédit immobilier fait en général référence à la somme prêtée par une banque ou un éventuel organisme afin d’entamer et de mener à bien son projet dans le secteur, à savoir, la construction d’un bien immobilier. Il arrive cependant, et c’est une tendance indéniable aujourd’hui, qu’on achète un bien déjà édifié.

Dans ce cas précis, on opte pour le crédit immobilier afin de pouvoir atteindre la valeur de l’achat.

Toutefois, cette valeur pourrait bien augmenter en fonction de l’état du bien et surtout, des aspirations de l’éventuel acheteur.

Des travaux de rénovations ou même de restructuration pourraient ainsi avoir lieu. Intégrer la somme due à cela pourrait alors vous épargner d’un autre prêt personnel qui sera considéré avec d’autres taux, d’autres modalités…

Cela permettrait alors de réaliser quelques économies selon les offres auxquelles on accède.

Il est aussi possible que ce soit la banque qui vous fournira d’autres moyens financiers pour les travaux et qui seront comptés dans les futures mensualités.

Inclure les coûts des travaux

Pour jouir d’une intégration des frais liés aux travaux dans le crédit immobilier, il faut au préalable bien définir la somme nécessaire à la réalisation.

Bien que la banque n’accorde pas une pleine importance à ce sujet, cela permettrait de distinguer deux capitaux à des finalités différentes.

Vous pourrez ainsi jouir des taux préférentiels quand la banque vous conseillera une offre qui irait au mieux avec vos projets.

Cette intégration peut se procéder selon trois manières différentes. La première, un prêt avec deux lignes de crédit. Dans ce cas, l’établissement bancaire suppose qu’il y ait deux prêts différents. L’un pour l’achat et l’autre sera réservé pour les frais de rénovations.

Ces frais seront libérés en fonctions des avancées des travaux et les intérêts liés avec eux seront comptés avec les mensualités.

La deuxième option est celle comptant une seule ligne de crédit. Dans ce cas, la banque délivre une somme considérée au préalable comme un crédit immobilier simple. L’emprunteur est tenu de gérer toutes les dépenses liées aux travaux de construction et à l’achat. Enfin, la troisième option est celle avec différé total des mensualités.

Cette dernière semble plus avantageuse puisqu’elle reste identique à la deuxième sauf sur le remboursement qui ne prend effet qu’à l’achèvement des rénovations.

Il est vivement conseillé de scruter tous les informations possible sur le prêt immobilier.

Vous pouvez par exemple, vous informez sur le credit immo sur ce site.

S’occuper soi-même des travaux

On peut aussi penser à ne pas mettre l’établissement bancaire ou l’agence au courant de ces travaux de rénovation. Ceci arrive quand on juge le bien habitable malgré les restructurations nécessaires.

En effet, les banques considèrent impropre un bien immobilier nécessitant des retouches. Ce qui rend parfois l’accès au crédit assez difficile.

Pour contourner ce souci, il peut être conseillé d’opter pour un crédit personnel.

Dans ce cas, l’emprunteur ne peut plus recourir à un autre crédit immobilier dans le même établissement pour un seul bien. Il faut alors tenir compte de l’augmentation des taux.

Outre cela, le particulier peut aussi recourir à d’autres financements comme le prêt action logement, le regroupement de crédits ou encore l’apport personnel…

Dans tous les cas, s’occuper soi-même des travaux n’est recommandé que si ces derniers sont d’ordre minime.

Pour ceux qui nécessitent des enlèvements de façades, toitures ou encore de grandes rénovations, il est toujours indiqué d’opter pour un prêt immobilier avec des coûts de travaux.

Plusieurs personnes optent aujourd’hui pour un achat d’un bien déjà bâti pour éviter des dépenses superflues lors d’une éventuelle construction. Néanmoins, il peut arriver que des travaux de rénovation soient à l’ordre du jour, et ce, surtout, quand on achète dans l’ancien. Sur ce, peut-on inclure ces frais dans le crédit immobilier.