Quels sont les inconvénients à l’investissement dans un EHPAD ?

maison retraite

Les investissements sous le statut Loueur en meublé non professionnel ou LMNP dans les EHPAD, semblent promis à un avenir bien meilleur. Ces maisons de retraite médicalisée séduisent de plus en plus les investisseurs qui penchent de plus en plus pour un projet d’achat ou vente ehpad. D’autant plus que ce type d’investissement arbore de nombreux avantages pour l’investisseur. Toutefois, comme toute chose, un tel investissement n’a pas que des avantages, il a aussi quelques inconvénients sur lesquels, on va s’étendre. Connaître et maîtriser ces inconvénients, permettraient d’optimiser son placement.

Le potentiel de plus-value

L’engagement dans un EHPAD, est un investissement dans l’immobilier, ce qui implique donc une certaine plus-value. En effet, l’erreur la plus commune est de se référer au cours du marché traditionnel sans tenir compte de son évolution et du fait que c’est un marché de niche existant à l’intérieur même du marché immobilier. Or, lorsqu’un investisseur s’engage dans un établissement EHPAD, alors il vise plus son profit via la perception des gains locatifs et de ses garanties que par la potentielle plus-value percevable à la sortie. Et ce, avec une revalorisation foncière nulle à la sortie de cet investissement.

La sortie d’un investissement dans une maison de retraite médicalisée

Avant de s’engager dans un secteur donné, il faut non seulement penser aux avantages directs, mais aussi à la possibilité de revendre son bien une fois à la sortie de cet investissement. Il faut donc voir au bout de combien d’années, l’investissement effectué est mâture. L’engagement en EHPAD doit être étudié pour son entrée et également pour sa sortie. En effet, si l’investisseur opte pour un engagement en statut LMNP classique, la revente du bien, est possible à n’importe quel moment. Alors que si l’investisseur opte pour un statut en censi-bouvard, la revente n’est possible qu’après 9 ans d’exploitation locative. Les conditions du marché doivent être considérées pour assurer la rentabilité de la revente. Le principal inconvénient de cette revente, est l’obligation de dénicher un autre investisseur qui voudra bien reprendre tout le contrat établi. Ceci fait que la sortie d’un investissement dans ces maisons de retraite médicalisée, est plus compliquée que pour un autre investissement immobilier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.